lien vers mail lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising
Recherche Avancée

X-Men VS Street Fighter

Section Test.


X-Men VS. Street Fighter EX Edition
26/02/1998
Edité par Capcom
________________________
X-Men VS. Street Fighter
??/??/1998
Edité par Capcom
________________________
X-Men VS. Street Fighter
??/11/1998
Edité par Capcom
________________________
Console: Sony Playstation
Genre:Combat
Développeur: Capcom
Joueurs: 1 à 2
Existe aussi sur: Sega Saturn-
Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de X-Men VS Street Fighter
X-Men VS Street Fighter, capture d'écran X-Men VS Street Fighter, capture d'écran X-Men VS Street Fighter, capture d'écran
Pratique commune dans le monde des séries TV et même des films, les cross-over ne s’étaient jusqu’alors pas aventurés sur les terres hostiles du monde des jeux vidéo. Jusqu’au jour où, en 1997, Capcom eut l’idée de réunir deux de ses séries phares, à savoir X-Men et Street Fighter, baptisant originalement le jeu ainsi obtenu X-Men Vs Street Fighter. De nombreux jeux suivront cet exemple par la suite (certains sont même sortis sur PS2) mais celui qui nous intéresse aujourd’hui est bel et bien ce précurseur.

Réalisation (12/20)

Si vous pensiez jouer à un clone de Street Fighter EX plus Alpha, vous allez vote réaliser votre erreur. En effet, nous avons droit ici à un jeu de baston non pas en 3D mais en 2D qui déclenchera en vous un élan de nostalgie en repensant aux opus Super Nintendo, et plus particulièrement à Alpha 2 auquel il ressemble énormément visuellement parlant. Ainsi, le jeu est bien plus dynamique et les combats vont à cent à l’heure. La 2D est de bonne facture et nous offre des personnages bien modélisés (malgré quelques avatars peu réussis, je pense notamment à celui de Dhalsim), des décors soignés et une animation relativement convaincante. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les développeurs n’ont pas lésiné sur les couleurs, le tout étant très flashy et sympathique. Le moindre coup spécial donne lieu à un déluge d’effets de lumière en tous genres (peut être un peu trop, un Hado-Ken semblant maintenant tout droit issu de Dragon Ball Z ce qui est probablement dû à la nécessité de mettre la puissance des personnages de l’univers de Street Fighter au niveau de celle des X-Men) ce qui malheureusement nuit à leur fluidité. On remarquera effectivement quelques saccades lors de certains super-coups, ceci dû au choix du CD-ROM comme support. On regrettera également le manque d’évolution graphique entre Street Fighter Alpha 2 sur Super Nintendo (console 16 bits) et ce jeu sur Playstation (console 32 bits). A noter également les fins sympathiques et, pour certaines, pleines d’humour ainsi que le changement d’aspect de certains décors entre les rounds. Bonne réalisation donc pour un jeu de baston en 2D qui donne un aspect très comics au titre même si l’on aura la désagréable impression de jouer sur une Super Nintendo visuellement parlant.

Gameplay (13/20)

Pas mal de nouveautés au niveau du gameplay, la plus grosse étant que désormais vous ne choisissez pas un mais bien deux personnages avant de combattre. Si sur la version Saturn on pouvait intervertir à tout moment entre ces deux persos pendant le combat, cette possibilité a été retirée de la version Playstation (en raison d’un manque de RAM, la Saturn pouvant accepter une cartouche de RAM externe). Ainsi la seule possibilité offerte par ce binôme sera de déclencher des super coups à deux, ce qui est tout de même extrêmement plaisant lorsque vous voyez les deux compères Ryu et Ken déclencher simultanément leurs Hado-Ken dévastateurs. Utiliser cette possibilité vous prendra toutefois deux jauges de furies au lieu d’une. Vous pourrez également opter pour un Super Coup en solitaire, sachant que chacun d’entre eux donne lieu à un sympathique gros plan montrant votre (vos) personnage(s) en train de préparer son (leur) attaque. Petit ajout utile, la possibilité de courir en appuyant deux fois rapidement sur la flèche directionnelle ce qui sera très utile pour vous approcher (ou vous éloigner) rapidement de votre adversaire. Autre nouveauté, la possibilité de déclencher vos coups spéciaux en l’air. Ainsi, vous pourrez aisément projeter votre adversaire dans les cieux par une furie et continuer à enchainer les hits en l’air après avoir sauté (les sauts étant dans cet opus dignes de Luke Skywalker) pour le rejoindre. A noter également qu’un mode auto sera sélectionnable au début du combat pour faciliter aux néophytes l’exécution de ces manipulations pas toujours évidentes. Abordons à présent le gros point faible du gameplay : la fréquence de déclenchement des super attaques. En effet, il vous suffira de donner quelques coups de poing dans le vide pour remplir votre jauge et être en mesure de déclencher une furie. Leur exécution devient ainsi très banale et les relègue au rang d’attaques basiques. Ceci s’ajoutant au fait que le jeu ne fait pas vraiment dans la finesse nous met face à un jeu extrêmement bourrin qui fera regretter l’aspect technique des combats des épisodes en 3D ou des opus Alpha. Gameplay assez riche et agréable (les personnages répondant bien aux commandes de la manette) donc mais beaucoup trop brouillon qui ravira les « massacreurs de manettes » mais pourra décevoir les autres.

Bande Son (13/20)

Au niveau des musiques, on retrouvera beaucoup de thèmes musicaux de Street Fighter 2 Remixés. Il est toutefois dommage que la plupart du temps, le remix en question consiste à ralentir le rythme de la musique. On obtient donc des thèmes certes assez sympathiques mais nettement moins entrainants qu’avant. Comme d’habitude, les bruitages sont un peu limite et les voix très réussies. Bonne bande son dans l’ensemble donc, même si son manque de punch n’est pas très adapté à un jeu de baston.

Scénario (-)

Pas de scénario ici, même si les fins du jeu mettent en perspective des possibilités intéressantes.

Durée de vie (15/20)

Côté durée de vie, vous aurez droit à quatre modes de jeu. Le mode Battle n’est autre que le classique mode arcade, qui vous mettra aux prises avec tous les personnages du jeu (par équipe de deux) au cours de six combats avant d’aller affronter le terrible Apocalypse. Nombre de combats relativement réduit donc. A ceci se rajoutent un mode Versus, un mode Practice assez basique et un mode Survival. Essayer tous ces modes vous prendra du temps, surtout en niveau de difficulté maximal mais l’aspect bourrin des combats laissera une grosse part à la chance dans vos victoires ce qui est dommage. Une fois le titre terminé de fond en comble, vous pourrez toujours défier vos amis dans le mode versus et ainsi laisser sortir le surplus d’agressivité qui est en vous. Vous pourrez contrôler une petite vingtaine de personnages, ce nombre étant équitablement réparti entre les X-Men et les Street Fighters. Durée de vie assez élevée donc qui doit tout de même beaucoup sa longévité au mode versus.

Conclusion (14/20)

Pour un premier essai dans le monde des cross-over, ce titre n’est donc pas mauvais et a le mérite d’offrir un peu se sang neuf à la série qui comptait déjà pas mal de titres. Mais quelques défauts notamment dans le gameplay et la réalisation plombent ce jeu qui est donc perfectible. On ne pourra s’empêcher de le comparer à Street Fighter Alpha 2, pourtant sorti deux ans plus tôt sur Super Nintendo et aussi réussi visuellement. Il n’en reste pas moins que c’est un bon jeu de baston en 2D qui vaut le coup d’être essayé, même si les fans de Street Fighter n’y trouveront peut être pas leur compte.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza