lien vers mail lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising
Recherche Avancée

Street Fighter EX plus Alpha

Section Test.


Street Fighter EX Plus Alpha
17/07/1997
Edité par Capcom
________________________
Street Fighter EX Plus Alpha
30/09/1997
Edité par Capcom
________________________
Street Fighter EX Plus Alpha
??/11/1997
Edité par Virgin Interactive
________________________
Console: Sony Playstation
Genre:Combat
Développeur: Arika
Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Sony Playstation
Vidéo(s) commentée(s): 1 2
Photo de la boite de Street Fighter EX plus Alpha
Street Fighter EX plus Alpha, capture d'écran Street Fighter EX plus Alpha, capture d'écran Street Fighter EX plus Alpha, capture d'écran
Premier volet de la série des Street Fighter à être adapté en 3D, Street Fighter EX plus Alpha pouvait inquiéter les fans des épisodes Super Nes et Arcade. Mais à toujours avoir peut de la nouveauté, on peut passer à coté de très bons titres comme celui-ci qui donnera d’ailleurs lieu à deux suites.

Réalisation (13/20)

Ce jeu pouvait donc passer pour un coup d’essai, une tentative de Capcom de mettre la plus célèbre de ses séries de jeux au gout du jour en la faisant passer à la 3D. Et on ne peut que les féliciter du résultat. Parlons tout d’abord de l’aspect le plus déroutant du jeu pour les fans des opus précédents : les graphismes. Et là le bilan est mitigé. D’une part l’ajout des replays à la fin des combats est vraiment sympathique (ca fait toujours plaisir de revoir les 20 hits que l’on vient de mettre à son adversaire) au moins dans l’idée. Mais dans la pratique, voir les personnages de près n’est pas très flatteur pour la réalisation : on sent qu’ils crachent leurs polygones (voir ci contre à gauche), les couleurs bavent et les expressions faciales sont vides et sans vie. Mais peut-on juger les graphismes d’un jeu à ses séquences vidéo ? La réponse est non. En effet, dès que le combat commence, on est agréablement surpris. Les décors sont de toute beauté, très colorés, les personnages très détaillés (la caméra étant plus éloignée, leurs défauts et leur aspect carré ne se remarque pratiquement plus, surtout lorsque vous êtes pris dans votre combat) et les effets lors des coups spéciaux sont très spectaculaires.

Gameplay (17/20)

Autre point fort du jeu : son gameplay. Il ne change en effet pas beaucoup de celui des opus Super Nintendo, les coups de base des personnages les plus connus restant les mêmes. Par exemple, vous devrez toujours faire un quart de tour vers l’avant plus un bouton de coup de poing pour sortir un hado-ken (ci-contre). Il y a également toujours les barres de combo présentes dans Street Fighter Alpha 2 qui permettent de déclencher des attaques dévastatrices. La nouveauté réside dans le fait que vous pouvez maintenant enchainer jusqu’à trois super attaques à la suite pour déclencher une cinématique spéciale lorsque vous arrivez à achever votre adversaire par ce biais, le tout évidemment dans un déluge d’effets visuels. Il vous faudra quand même pas mal de pratique pour y arriver. De plus, le fait de pouvoir afficher les coups en mettant le jeu en pause est très pratique et pouvoir customiser ses touches permet au joueur d'adapter le gameplay à sa manière de jouer. Autre nouveauté, 3D oblige, certains personnages peuvent tourner autour de leur adversaire, ce qui peut être très utile pour prendre son adversaire à revers. Toutefois la troisième dimension est assez mal exploitée par le gameplay, n’offrant que très peu de possibilités en plus par rapport aux opus 2D. De plus, le jeu à beaucoup perdu en vitesse avec ce passage à la 3D. Certains préféreront, trouvant les combats moins bourrins, d’autres regretteront la vitesse des épisodes en 2D.

Bande Son (18/20)

Au niveau de la bande son, très bonne prestation du jeu puisque les musiques sont très sympathiques et changent à chaque niveau. On se surprend même à choisir tel ou tel niveau juste pour entendre la musique qui à elle seule donne du rythme au combat. Les voix des personnages sont très réussies et donnent un réel plus à leurs attaques. Les bruitages des coups sont eux aussi plutôt agréables dans l’ensemble.

Scénario (-)

Côté scénario, ce jeu n’échappe pas à la triste loi des jeux de combats ne proposant que quelque chose de très simpliste : le grand méchant Bison est de retour, il faut le tuer. Toutefois, l’histoire des personnages abordée dans la notice est assez intéressante.

Durée de vie (18/20)

Attaquons maintenant la durée de vie. De ce coté la je n’aurai que des éloges à prononcer. Entre le mode arcade très difficile à terminer dans le mode de difficulté le plus haut (avec la possibilité d’affronter un boss alternatif à la fin si l’on fait un score suffisant sans utiliser de continues), le mode Team Battle permettant de faire s'affronter côte à côte des couples comme Ryu et Ken, Le mode Versus pour se mesurer à vos amis et les modes Survival et Time Attack, il vous faudra beaucoup de temps pour finir ce jeu à 100%, d’autant plus que le mode Practice permet de débloquer 4 personnages cachés qui viendront alors s’ajouter aux 19 déjà présents au début du jeu. On retrouvera donc les classiques Ryu, Ken, Bison, Guile et compagnie mais aussi des protagonistes des épisodes alpha comme Sakura et même des personnages inédits. Autant vous dire que maitriser tous ces persos avec tous leurs coups vous prendra un temps considérable. On peut également dire que le potentiel de rejouabilité est quasi illimité, que ce soit pour essayer de battre votre propre score ou pour affronter un ami. Rajoutons à cela la présence du « casse tonneau » présent dans l’épisode deux sur Super Nes et on obtient une durée de vie très importante. Petite ombre au tableau sans importance : l’ajout d’un mode Watch totalement inutile permettant de voir deux combattants contrôlés par le cpu s’affronter.

Conclusion (17/20)

En conclusion, nous sommes selon moi en présence d’un très bon jeu de baston qui ne fera peut être pas l’unanimité parmi les fans de Street Fighter mais qui possède nombre d’atouts non négligeables pour séduire son public. Un opus à essayer et, à mon sens, nettement plus réussi que celui sur PS2.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza