lien vers mail lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising
Recherche Avancée

Street Fighter EX 2 Plus

Section Test.


Street Fighter EX 2 Plus
22/12/1999
Edité par Capcom
________________________
Street Fighter EX 2 Plus
30/12/1999
Edité par Capcom
________________________
Street Fighter EX 2 Plus
??/??/1999
Edité par Virgin Interactive
________________________
Console: Sony Playstation
Genre:Combat
Développeur: Arika
Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Sony Playstation
Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Street Fighter EX 2 Plus
Street Fighter EX 2 Plus, capture d'écran Street Fighter EX 2 Plus, capture d'écran Street Fighter EX 2 Plus, capture d'écran
Après une première incursion plus qu’honorable dans le monde impitoyable de la 3D, Street Fighter nous revient deux ans plus tard avec le deuxième opus de la série des EX. Loin de se contenter de copier son prédécesseur, il nous apporte tout un tas de petites nouveautés appréciables et tente de corriger les points faibles du premier volet. Grosse pression sur ce dernier épisode Playstation de la série des Street Fighter qui se devait donc de faire date dans l’histoire des jeux vidéo.

Réalisation (12/20)

On ressent dès que l’on joue la volonté des développeurs de réaliser un jeu plus soigné graphiquement que son prédécesseur. Ainsi la 3D est de meilleure facture avec des personnages moins anguleux et plus détaillés. Leur animation est toujours très convaincante et fluide. On remarquera tout de même lors des replays que les couleurs bavent toujours autant lorsque l’on s’approche un petit peu des personnages. Les décors sont toujours aussi variés (un par personnage) et colorés mais sont nettement moins détaillés que ceux du premier opus (le prix à payer pour améliorer l’esthétique des personnages ?). On aura parfois la désagréable impression qu’ils sont tout droit issus de Street Fighter 2. Fort heureusement le jeu s’avère très fluide et aucun ralentissement n’est à signaler. On notera même qu’il est un poil plus rapide que le premier épisode, même s’il reste largement en dessous d’un épisode alpha à ce niveau. Dernière remarque, les effets lors des coups sont toujours présents et très réussis, un super combo donnant lieu à un déluge d’effets de lumière de toutes sortes. Au rang des points noirs on pourra également souligner les fins du jeu exécrables puisque se résumant à une unique image fixe. Réalisation moyenne donc malgré quelques améliorations qui peuvent être jugées insuffisantes pour un jeu datant de 2000 et étant l’un des derniers de la Playstation.

Gameplay (18/20)

Coté gameplay, on reste extrêmement proche de Street Fighter EX plus Alpha. Ainsi les boutons de même que les combinaisons de touches à réaliser seront identiques. On retrouvera aussi le principe des barres de combos vous permettant de déclencher des super coups d’une puissance dévastatrice. Vous pourrez également toujours les enchainer si vous êtes assez rapide dans vos quarts de tours et ainsi déchainer les hits sur votre malheureux adversaire, déclenchant du même coup une sympathique séquence vidéo si vous arrivez à l’achever au terme de l’un de ces combos. La présence des parades de garde a également été reconduite et vous permettra de briser les parades de votre ennemi en l’étourdissant. On remarquera quelques petits changements qui feront plaisir aux fans comme par exemple la réapparition du Tatsumaki pour Ken, coup qui avant été remplacé dans le premier épisode par un coup de pied au style discutable. Mais la grosse nouveauté du titre se situe bel et bien dans le mode excel (ci-dessus). Ainsi vous pourrez dorénavant, au prix d’une jauge de combo, utiliser cette possibilité qui vous octroiera une vitesse tout simplement phénoménale et une précision accrue de vos coups vous permettant d’enchainer les hits d’une manière tout simplement époustouflante. Il est également agréable de voir que les personnages répondent toujours aussi bien sans aucun temps de latence. Petit point noir, la 3D est toujours aussi peu exploitée les personnages ne pouvant se déplacer que latéralement. Jouabilité grosso-modo équivalente à celle de son prédécesseur qui était déjà très bonne mais qui risquera de trouver des détracteurs dans les rangs des amateurs de jeux de baston en 2D, la vitesse du jeu étant évidemment moins élevée qu’un Street Fighter Alpha du fait des contraintes de la 3D.

Bande Son (15/20)

La bande son offre quant à elle toujours des musiques diverses et variées selon les environnements dans lesquels on se bat. Les voix sont toujours bien réussies il sera très agréable d’entendre Ryu crier « shinkuuu Hado Ken » lorsqu’il lancera son attaque spéciale. Les bruitages manquent toutefois un peu de réalisme et (mais c’est un avis personnel) les musiques sont dans l’ensemble moins entrainantes que dans le premier épisode. Dommage d’avoir supprimé certains thèmes vraiment réussis.

Scénario (-)

Coté scénario, on est confronté à la même sécheresse que dans les autres opus de la série.

Durée de vie (15/20)

Au niveau de la durée de vie, le jeu change énormément et alterne le bon et le moins bon. Vous aurez accès à six modes de jeux. Le mode arcade, toujours présent a malheureusement été tronqué puisqu’il ne comporte plus que sept combats mais a été agrémenté de deux niveaux bonus. De même, on constate avec effroi la disparition des modes Time Attack et Survival remplacés par un mode director vous permettant d’enregistrer vos exploits sur la carte mémoire et un mode bonus qui vous proposera de vous remémorer les bons moments passés sur Street Fighter 2 lors des niveaux bonus vous proposant de casser des tonneaux. Enfin, vous aurez également la possibilité de vous battre en mode versus et team battle contre un deuxième joueur humain ou le cpu (nouveauté appréciable vous permettant de faire un combat de temps en temps sans avoir à vous lancer dans le mode arcade). Enfin, le mode practice assez complet vous permettra de vous familiariser avec les nombreuses commandes du jeu et de débloquer de nouveaux combattants (au nombre de quatre). Finir tous ces défis en mode de difficulté maximal (au passage, ces modes de difficulté ne sont plus qu’au nombre de trois) vous prendra un bon bout de temps et vous demandera de la patience et de la persévérance. Au niveau des personnages, on constate avec bonheur la réapparition de grands noms de Street Fighter puisque Vega, Blanka et Sagat font leur grand retour. Il est néanmoins dommage que cela se fasse au prix de la disparition de personnages phares du précédent épisode comme Akuma ou Sakura, surtout quand on voit le manque de charisme et d’intérêt de certains nouveaux personnages comme Nanase, V.Rosso ou encore Area. A noter également la présence d’un boss caché extrêmement difficile à battre. Durée de vie conséquente donc, même si l’on peut s’interroger sur certains choix des développeurs qui auront tendance à la raccourcir de manière conséquente.

Conclusion (14/20)

Petite déception que ce jeu donc. Certes les personnages sont mieux modélisés et il offre quelques nouvelles possibilités dans son gameplay, mais le prix à payer pour ces quelques innovations est lourd. En deux ans, les développeurs auraient largement eu le temps d’intégrer plus de nouveautés. La suppression de certains éléments intéressants du premier opus est des plus regrettables et enlève une grosse partie de son intérêt au titre. Réellement dommage étant donné le potentiel d’un tel jeu de voir le plaisir gâché par ces erreurs de la part des concepteurs, d’autant plus qu’il s’agit là du dernier opus Playstation. Mais ce jeu reste tout de même un bon divertissement et mérite que les fans de Street Fighter s’arrêtent dessus.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza