lien vers mail lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising
Recherche Avancée

Pocket Fighter

Section Test.


Pocket Fighter
11/06/1998
Edité par Capcom
________________________
Pocket Fighter
01/07/1998
Edité par Capcom
________________________
Pocket Fighter
??/??/1998
Edité par Virgin Interactive
________________________
Console: Sony Playstation
Genre:Combat
Développeur: Capcom
Joueurs: 1 à 2
Existe aussi sur: Bandai Wonderswan- Sega Saturn-
Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Pocket Fighter
Pocket Fighter, capture d'écran Pocket Fighter, capture d'écran Pocket Fighter, capture d'écran
Vous vous rappelez de Super Puzzle Fighter 2 Turbo ? Souvenez-vous, Capcom avait rompu avec la tradition des Street Fighter en nous offrant un Puzzle-Game basé sur cet univers et qui offrait des mini-personnages se battant au milieu de l’écran au fur et à mesure que vous avanciez dans votre partie. Si cet aspect était purement esthétique, il apportait un surplus de fun non négligeable au titre. En 1998 soit un an plus tard, sort Pocket Fighter, un jeu de combat à mi-chemin entre Street Fighter et Puzzle Fighter. Résultat : un jeu de baston qui ne se prend pas du tout au sérieux.

Réalisation (15/20)

Coté graphismes, la modélisation des personnages est l’exacte copie de Puzzle Fighter. On a ainsi affaire à un jeu de baston en 2D dont les différents protagonistes sont réalisés en SD (super deformed, c'est-à-dire non respect des proportions corporelles). Ceci donne une ambiance fun au jeu ce qui n’est pas pour déplaire, d’autant plus que les expressions faciales des persos lorsqu’ils se prennent des coups sont désopilantes. Les décors sont globalement du même niveau que ceux d’un Street Fighter Alpha, c'est-à-dire très colorés et animés. Si l’on est un peu attentif, on remarquera de nombreux détails amusants dans ces derniers comme Bison faisant de la luge ou bien Honda en train de prendre un verre au bar en arrière plan. On aura ici droit à douze personnages issus à la fois de l’univers Street Fighter et Darkstalkers, certains comme Dan ou Akuma ayant été rajoutés par rapport à Puzzle Fighter. Visuellement, le fun du titre allié aux clins d’œil envers l’univers Street Fighter ravira les fans de la saga tout comme les enfants.

Gameplay (15/20)

Au niveau du gameplay, le tout a été très simplifié. Vous aurez maintenant un bouton de coup de pied, un de coup de poing, une touche vous permettant de déclencher une attaque imparable (comme un coup de masse extrêmement fun qui ne sera pas sans rappeler des souvenirs aux adeptes de City Hunter) et un dernier bouton pour chambrer l’adversaire. Vous aurez, tout comme dans Street Fighter, la possibilité de déclencher des combos par des quarts de tour (comme des hado-ken par exemple) ou des super combos via des doubles quarts de tour. La puissance des coups est ici gérée par le ramassage de gems (tout droit sorties de Puzzle Fighter). En effet, vous aurez en plus des jauges de super combos une barre d’énergie pour chaque coup spécial qui se remplira lorsque vous ramasserez des gems (que votre adversaire perdra lorsque vous le frapperez) sur la zone de combat. Ainsi plus le niveau de vos combos sera élevé, plus vous ferez de hits et de dégâts (un hit au niveau un, deux au niveau deux et trois au niveau trois).Certains coups spéciaux sont d’ailleurs très funs comme Zangief qui danse la polka avec des vêtements traditionnels russes par exemple (ci-dessus). Des globes feront également leur apparition sur l’aire de jeu et vous pourrez les jeter sur votre adversaire pour, selon le type de globe, l’électrocuter, le bruler, le geler etc etc. Vous pourrez également choisir la vitesse du jeu parmi trois niveaux de turbo. Gameplay à mi-chemin entre Puzzle Fighter et Street Fighter donc qui, même s’il n’est pas très recherché donne une réelle originalité au titre. Certains aimeront, d’autres non.

Bande Son (15/20)

Les bruitages et les voix sont directement issus des deux univers d’origine (même si certains bruitages fun ont été ajoutés), tandis que les musiques sont pour la plupart des remix de thèmes de chez Capcom déjà existants. Elles ont le mérite de bien coller à ce type de jeu, ce qui donne une bande son de qualité dans l’ensemble.

Scénario (-)

Niveau scénario, vous aurez droit au début de chaque partie à un petit texte vous expliquant un peu l’histoire du personnage que vous avez choisi. Idée sympathique mais scénarisation insuffisante pour permettre une notation.

Durée de vie (11/20)

Pour ce qui est des modes de jeu, vous aurez les fixes à savoir les modes arcade, versus, training et le Running Battle qui est en fait un mélange de Survival et de Time Attack (vous ne récupérez pas votre vie entre les combats et vous êtes chronométré). Enfin, vous pourrez dans un dernier mode de jeu répondre à des questions qui aideront la console à cerner votre personnalité et à vous attribuer un combattant aux caractéristiques optimales pour vous. Si ce mode est intéressant, il est trop peu exploité pour apporter un réel plus au titre. De plus, la difficulté est assez basse et vous finirez donc vite le mode arcade. Durée de vie assez limitée donc même si le fun étant au rendez vous, il y a fort à parier que nombre de vos amis squatteront votre Playstation en mode Versus.

Conclusion (13/20)

On est donc ici en présence d’un petit jeu sans trop de prétentions mais dont le fun ralliera beaucoup de monde à sa cause. Malgré une durée de vie vraiment limitée, il a le mérite de renouveler un peu le genre des jeux de baston en nous offrant une ambiance conviviale et amusante qui vous fera, à n’en pas douter, passer de bons moments.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza