lien vers mail lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising
Recherche Avancée

Capcom VS SNK 2 - Millionaire Fighting 2001

Section Test.


Capcom VS SNK 2 : Millionaire Fighting 2001
13/09/2001
Edité par Capcom
________________________
Pas de sortie aux USA
________________________
Pas de sortie en Europe
________________________
Console: Sega Dreamcast
Genre:Combat
Développeur: Capcom
Joueurs: 1 à 2
Existe aussi sur: Microsoft X-Box- Sony Playstation 2-

Photo de la boite de Capcom VS SNK 2 - Millionaire Fighting 2001
Capcom VS SNK 2 - Millionaire Fighting 2001, capture d'écran Capcom VS SNK 2 - Millionaire Fighting 2001, capture d'écran Capcom VS SNK 2 - Millionaire Fighting 2001, capture d'écran
Réputée être la reine incontestée des jeux de combat dans le début des années 2000, la Dreamcast a su jusqu’au bout protéger son image de marque, notamment grâce à l’excellent CAPCOM vs. SNK 2 : Millionnaire Fighting 2001, sorti uniquement au Japon. Le titre avait comblé, sans difficulté, tous les fans du premier opus ainsi que de nombreux amateurs du genre en leur proposant d’affronter un nombre incroyable de combattants issus des mondes CAPCOM et SNK. Alors que les jeux de combat 2D reviennent petit à petit à la mode sur les consoles next-gen, je me suis laissé tenter, dix ans après, par cet excellent cross over. Aujourd'hui, je me propose de vous faire partager mes impressions au travers de ce test sur OldiesRising.

C’est une époque bien triste que nous vivons actuellement pour les grands amateurs de jeux de combat 2D. En effet, depuis l’arrivée de la PlayStation 3 et de la Xbox 360, rares sont les bons jeux du genre à sortir sur ces deux supports. On peut, certes, retrouver d’anciens hits sur le PSN ou sur le Xbox Live, mais avec l’évolution des manettes conçues pour les jeux de tirs issus du monde PC, il est devenu très difficile de retrouver la même maniabilité que celle offerte par les anciens pads. Si vous avez déjà tenté de jouer à Street Fighter II ou The King of Fighters sur ces consoles, vous avez sûrement dû remarquer que les commandes sont moins précises et les enchainements ont souvent du mal à sortir même en essayant de s’appliquer correctement. C’est alors qu’on finit par se rappeler la bonne vielle époque sur la console 128 bits de SEGA, la véritable reine des jeux de baston, sans oublier la mythique Neo Geo qui avait elle aussi apporté sa pierre à l'édifice en son temps. Il est vrai que pendant un long moment, j’ai été un grand fan de la série Street Fighter jusqu’à finir par me lasser de l'exploitation sans vergogne de la licence par Capcom, avec des rééditions à gogo n’important aucune véritable nouveauté justifiant l'achat d'un jeu au prix fort... Une pratique hélas devenue monnaie courante chez cette firme mythique. Pour ma part, je trouve qu’il préférable de revenir aux sources grâce aux anciens titres qui ont déjà fait leurs preuves, plutôt que de se retrouver avec un pseudo nouveau jeu afin d’éviter toute déception.

Une fois le GD-ROM inséré et la console sous tension, le  jeu démarre rapidement pour afficher sans tarder une petite cinématique d’introduction. Cette dernière laisse vite place au menu principal qui nous propose un mode « Arcade », « Survival », « Training » et « Versus ». En gros c’est du classique comme dans la plupart des jeux de combat. Un mode « Network » est également présent permettant de jouer en ligne, mais il fait ici office de décoration puisque lors de sa sortie il n’était accessible que pour les japonais jusqu’au jour où le service a définitivement fermé ses portes. Si vous avez toujours rêvé de pouvoir combattre avec Ryu vêtu d’un ensemble rose bonbon, sachez que c’est enfin possible grâce au mode « Color Edit » qui est un outil pour personnaliser entièrement les couleurs de son personnage préféré selon les goûts de chacun.

Un jeu de combat vraiment très complet

Arrivé dans le menu de sélection des personnages, CAPCOM vs. SNK 2 nous invite à choisir entre plusieurs systèmes de jeu : « ratio », « 3 on 3 » ou bien « single match ». Le premier permet d’attribuer quatre points maximum par équipe contrairement au précédent volet où les ratios étaient déjà prédéfinis pour chaque combattant. Plus un personnage a de points, plus il gagne en résistance mais aussi en puissance. Il faudra naturellement profiter au maximum de cet avantage contre ses adversaires afin de mettre toutes les chances de son côté pour remporter la victoire. Bien entendu, il est possible de choisir l’ordre des combattants et d'ainsi garder son meilleur élément pour le dernier round. On peut aussi décider de ne choisir qu’un ou deux personnages afin de leur attribuer plus de points pour les rendre plus forts. Le 3 on 3 se veut plus classique puisqu’il permet de constituer simplement une équipe de trois personnages. Enfin, le single match, comme son nom l’indique, ne permet que de contrôler un seul combattant et de disputer deux rounds par match.

Il faut ensuite sélectionner le système de combat appelé « Groove », représenté par les lettres « C », « A », « P » correspondant au gameplay des jeux CAPCOM et « S », « N », « K » pour les jeux SNK. C’est une manière simple et efficace de mélanger  tous les gameplay provenant de tous ces jeux différents parmi lesquels Street Fighter, Rival Schools : United by Fate, Final Fight, Darkstalkers, Art of Fighting, Fatal Fury, Samurai Shodown, The King of Fighters et The Last Blade 2. Pour finir, il ne reste plus qu’à former sa propre équipe parmi les 48 combattants proposés et autant le dire, CAPCOM vs. SNK 2 est très complet à ce niveau, tant au niveau du nombre que de la variété des différents acteurs. Il y a en a vraiment pour tous les goûts et tous les styles, ce qui lui donne une durée de vie phénoménale surtout pour ce type de jeu tout en proposant de nombreux challenges. Par exemple, le boss final ne se montrera qu’après le match du tournoi à condition d’avoir un score d’au moins 1000 GP. En toute franchise, il m'a fallu beaucoup de patience pour en venir à bout tant la difficulté est élevée. Il est aussi possible de se battre contre des boss cachés, en remplissant certaines conditions en combat : empêcher ses adversaires de placer les six premiers coups, ne pas avoir de Time Out et  ne pas réaliser plus de deux KO spéciaux. Au final, que l’on soit seul ou avec ses amis, il y a vraiment de quoi faire avec ce CAPCOM vs. SNK 2.

En plus d’être très complet, on y retrouve une bonne dose de fun digne des plus grands jeux d’arcade. En effet, le titre propose des combats plus nerveux et rapides que dans le précédent volet. Les coups sortent facilement et c’est un vrai bonheur de pouvoir balancer des combos à tout va pour vider la barre d’énergie de son adversaire puis l’achever grâce à une technique spéciale. Rien à dire, CAPCOM maîtrise très bien son affaire, et l'on prend un véritable plaisir à enchainer les combats tout en restant accroché à son pad. Je dois avouer qu’après quelques parties, on sent tout de suite la différence avec les titres disponibles sur les consoles next-gen, n’offrant pas du tout le même confort et le même fun.

Encore très beau après toutes ces années !

Graphiquement, ce deuxième opus se débrouille plutôt bien avec un rendu très propre. Aujourd’hui, on pourrait seulement lui reprocher d’afficher des personnages un peu trop pixelisés sur nos écrans haute-définition, mais il se rattrape avec de belles couleurs, de superbes animations et des décors comprenant des éléments en 3D histoire d’apporter une bonne dose de fraicheur aux arènes tout en restant très fluide. On peu sentir un léger temps de chargement entre chaque round, mais rien de bien gênant à condition de faire l’impasse sur le bruit du lecteur. Quant à la bande-son, CAPCOM nous sert des échantillons audio d’excellente qualité : en augmentant le volume, c’est l’extase totale ! En revanche, il aurait été appréciable d’avoir des thèmes musicaux un peu plus travaillés afin de nous immerger davantage dans cet univers. Dans l’ensemble, CAPCOM vs. SNK 2 s’en sort cependant très bien avec une bonne ambiance globale.

Il ne me reste plus qu’à vous parler de la jouabilité et comme on peut s’y attendre, la manette de la Dreamcast permet de contrôler parfaitement chaque combattant à condition d’utiliser uniquement les flèches directionnelles. En effet, avec le stick gauche, il est beaucoup plus difficile de se déplacer avec précision et le tout se veut aussi moins agréable… Dans tous les cas, la meilleure solution reste de se procurer un vrai stick arcade qui ne devrait désormais plus couter très cher sur cette console.

Conclusion

A la fois complet, fun, et agréable au pad, CAPCOM vs. SNK 2 est un véritable coup de cœur malgré ses personnages un tantinet trop pixelisés. Dix ans après sa sortie, il reste encore un hit incontournable et plaira sans aucun doute à tous les amateurs du genre qui se feront un grand plaisir de s’y défouler sur leurs Dreamcasts. Concernant l'inévitable comparaison avec les moutures PS2 et X-Box, sachez que les trois versions sont quasi identiques, la seule différence se situant au niveau du pad. La préférence des joueurs ira donc vers l'une de ces trois consoles, selon leurs préférences en termes de manette. Sachez tout de même que CAPCOM devrait prochainement éditer son titre sur le PlayStation Store et le Xbox Live. Quoi qu’il en soit, il s’agit là d’un jeu à posséder de toute urgence et à exposer fièrement sur son étagère. Si vous deviez choisir un jeu de baston 2D, se sera celui-ci et aucun autre.

Scénario : 0/20 – Un pur jeu de baston.
Graphismes : 18/20 – Encore beau et fluide malgré des personnages un peu pixélisés.
Jouabilité : 17/20 – Très agréable au pad à condition d’utiliser les flèches directionnelles.
Musique : 14/20 – Des thèmes musicaux pas assez travaillés.
Durée de vie : 19/20 – Tout simplement énorme !

Verdict : 18/20


Article publié le 23/05/2011 Jeu testé par Gatsusan